Ce n’est pas de ta faute …

Lorsque tu étais petit, tu étais si calme, si posé, si tranquille.

Tu étais LE bébé facile dont tout le monde rêve, jamais malade, d’accord pour tout.

boiron_logo

Aujourd’hui et ce depuis quelques mois, les choses ont un peu changé …

Depuis quelques mois, tu es difficile, tu hurles. Depuis quelques mois tu cherches à décider par toi-même, tu t’opposes aux ordres

C’est difficile, vraiment.

J’en ai gardé des enfants de ton âge mais tu es le premier qui me brise le cœur à mesure que tu tes crises t’éloignent de moi.

Je suis souvent désarmé face à toi.

J’ai essayé un temps différentes techniques pour détourner ses crises.

J’ai pris le problème autrement, en essayant de te comprendre, mais je crois ne pas être en mesure de te comprendre.

J’ai pourtant essayé de comprendre ce qui pouvait te rendre dans cet état.

Le moins de temps que je tes accordé ces derniers temps avec bébé V et ses maladies ?? Peut-être…

Tu avais commencé à faire des câlins. Je me rappelle quand je donnais à manger aux bébés au transat tu venais derrière moi, te saisissait de mon dos pour t’y blottir et faire des « ahhahh » de satisfaction, de bien-être…

et puis ce Terrible Two est arrivé.

Il a pris ce bébé câlin que tu étais, ce petit garçon bienveillant que tu étais avec les bébés.

Aujourd’hui j’ai lâché prise.

Je ne t’abandonne pas a tes crises mais je t’accompagne (au mieux, soit en sur).

Parfois et tu aimes ce moment, on se chamaille et ont fait la bagarre sur le lit, tu fais des galipettes, je te chatouille, tu ris aux éclats et rit de bon cœur.

Ces moments te font grand bien, je le vois.

Ont se décharge de toute cette colère, de tout ses petits soucis qui nous minent.

Ont ne parvient toujours pas à éviter tes crises, tu veux toujours décider de tout.

Hier encore tu te roulais par terre dans la rue parce que l’itinéraire de la balade en trottinette n’était pas celui que tu voulais, parce que je ne t’avais pas donné la permission de descendre de la planche de la poussette et que tu l’as fait au pire moment, au bord de la voirie et que j’ai crié… de peur !!!

Aujourd’hui, j’ai l’impression de régression avec toi.

Cette étape importante pour la construction et l’épanouissent de ton être plus tard mais ô combien difficile t’empêche de prendre du plaisir au travers les activités que je te propose. T’empêche de t’abandonner complètement.

Tu auras 24mois le 1er Aout, j’espère que cette mauvaise période sera bientôt derrière nous.

Je l’espère et en attendant je repense à toutes ces belles journées que l’on a passées ensemble.

Un commentaire sur “Ce n’est pas de ta faute …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s